Programme

MATINÉE

8h30 Accueil des participants (AMPHI VIAUD)

9h Ouverture – Allocution par Pascal Roman, président de la Société du Rorschach. Introduction par Mélanie Jacquot et Céline Racin, maîtres de conférences au laboratoire SuLiSoM.

9h30 – 11h SEANCE PLENIERE (AMPHI VIAUD)

Président de séance : Pascal Roman
Discutant : Anne Thevenot

9h30 – Marie-Claude Casper : La notion de « crise » et ses réalités, quelques réflexions…

10h – Georges Gaillard : Crise et mutations dans l’hypermodernité

10h30 – Discussion
11h – 11h15 Pause-café

11h15 – 13h TABLES RONDES (Pavillon Théodule RIBOT)

TABLE RONDE 1 : Problématiques adolescentes (Salle Dolto)
Discutant : en attente

1. Yosra Ben Faiza : Partis Ados : Crises et changements auprès des Mineurs Non Accompagnés
2. Michael Chocron et Maeva Wuillaume : Crise et évolutions : utilisation des méthodes projectives pour appréhender les évolutions d’un adolescent présentant un autisme.
3. Marie-Eline Guillet-Nicaisse : Processus de narration et activité de rêvasserie à l’adolescence. Apport des épreuves projectives en testretest après une psychothérapie à médiation numérique.

TABLE RONDE 2 : Expériences du corps (Salle Moscovici)
Discutant : en attente

4. Margaux Bouteloup, Rose-Angélique Belot, André Mariage, Magalie Bonnet et Fabrice Vuillier : Accès à la grand-maternité et remaniements psychiques au Rorschach chez une patiente migraineuse : quelle crise et quels processus en jeu ?
5. Jean-Baptiste Marchand : Le recours aux tests projectifs dans la clinique des non-congruences de genre : entre abstraction et figuration de la différence des sexes, les exemples transsexuels et transgenres.
6. Daria Druzhinenko-Silhan : La fragilité qui ne se voit que par sa projection.

TABLE RONDE 3 : Au fil de la vie… (Salle Wallon)
Discutant : en attente

7. Maria-Alejandra Fernandez et Pascal Roman : Le recours aux méthodes projectives dans le cadre de l’évaluation de l’adoptabilité psychique de l’enfant.
8. Pierre-Justin Chantepie : Du pubertaire au devenir adulte : crise dans la temporalité et processus de changement repérés aux épreuves projectives du Rorschach et du TAT.
9. Mathilde Pointurier, Rose-Angélique Belot, Denis Mellier et Pascal Roman : Le processus de maternité à l’épreuve du Rorschach : de l’archaïque à la symbolisation. Analyse comparative de 4 protocoles de Rorschach lors du devenir-mère.

TABLE RONDE 4 : Agirs violents (Salle Warrington)
Discutant : en attente

10. Justine Césari, Rose-Angélique Belot, Houari Maïdi et Priscilla Coutelier : Violence conjugale et remaniements psychiques au Rorschach.
11. Romain Gady : Violences sexuelles et inhibition à l’adolescence : le masculin en crise ?
12. Mina Hanifi et Pascal Roman : L’agir violent hétéro-adressé à l’adolescence : les aléas de la transmission transgénérationnelle et la symbolisation catastrophique.

13h – 14h Pause-déjeuner

APRÈS-MIDI

14h15 – 16h SEANCE PLENIERE (AMPHI VIAUD)

Président de séance : Hélène Suarez-Labat
Discutant : Claire Metz

14h15 – Catherine Azoulay : L’adolescence aujourd’hui : de la crise au processus. Essai d’une compréhension clinique (approche projective)

14h45 – François-David Camps : Entre « crise » et « chronicité » : apport des méthodes projectives à la compréhension des processus de changement dans les psychoses dissociatives

15h15 – Discussion

16h Conclusion de la journée


Intervenants Séances Plénières

Catherine Azoulay, professeure de psychologie clinique, Laboratoire Psychologie Clinique, Psychopathologie, Psychanalyse (PCPP – EA 4056), Institut de Psychologie, Université de Paris

François-David Camps, maître de conférences en psychopathologie et psychologie clinique, Centre de Recherche en Psychopathologie et Psychologie Clinique (C.R.P.P.C. – EA 653), Institut de Psychologie, Université Lumière Lyon 2

Marie-Claude Casper, maître de conférences HDR en psychologie et psychopathologie cliniques, Laboratoire Subjectivité, Lien Social et Modernité (SuLiSoM – UR 3071), Faculté de Psychologie, Université de Strasbourg

Georges Gaillard, professeur de psychologie clinique et formation en situation professionnelle, Centre de Recherche en Psychopathologie et Psychologie Clinique (C.R.P.P.C. – EA 653), Institut de Psychologie, Université Lumière Lyon 2

Mélanie Jacquot,  maître de conférences en psychologie et psychopathologie cliniques, Laboratoire Subjectivité, Lien Social et Modernité (SuLiSoM – UR 3071), Faculté de Psychologie, Université de Strasbourg

Claire Metz, maître de conférences HDR en psychologie clinique, Laboratoire Subjectivité, Lien Social et Modernité (SuLiSoM – UR 3071), Faculté de Psychologie, Université de Strasbourg

Céline Racin, maître de conférences en psychologie clinique et psychopathologie, Laboratoire Subjectivité, Lien Social et Modernité (SuLiSoM – UR 3071), Faculté de Psychologie, Université de Strasbourg

Pascal Roman, professeur de psychologie clinique, psychopathologie et psychanalyse, Laboratoire de recherche en psychologie des dynamiques intra- et intersubjectives (LARPsyDIS), Institut de Psychologie, Université de Lausanne (Suisse), président de la Société du Rorschach

Hélène Suarez-Labat, docteure en psychopathologie et psychologie clinique, membre associée au Laboratoire Psychologie Clinique, Psychopathologie, Psychanalyse (PCPP – EA 4056), Institut de Psychologie, Université de Paris

Anne Thevenot, professeure de Psychopathologie clinique, Laboratoire Subjectivité, Lien Social et Modernité (SuLiSoM – UR 3071), Faculté de Psychologie, Université de Strasbourg


Intervenants et discutants des tables rondes

Rose-Angélique Belot, psychologue clinicienne, maître de conférences en psychologie clinique – EA 3188, Université de Bourgogne/Franche-Comté

Yosra Ben Faiza, psychologue clinicienne, doctorante en psychologie – EA 3188, Université de Bourgogne/Franche Comté

Magalie Bonnet, maître de conférences en psychologie clinique – EA 3188, Université de Bourgogne/Franche-Comté

Margaux Bouteloup, psychologue clinicienne, docteure en psychologie clinique

Justine Césari, étudiante en psychologie clinique – Université de Bourgogne/Franche-

Comté

Pierre-Justin Chantepie, psychologue clinicien, docteur en Psychologie clinique et psychopathologie

Michael Chocron, psychologue clinicien, docteur en psychologie, ATER – UTRPP, Université Paris 13 Sorbonne- Paris Cité

Priscilla Coutelier, psychologue clinicienne

Daria Druzhinenko-Silhan, psychologue clinicienne, docteure en Psychologie clinique, chercheure associée – UR 3071, Université de Strasbourg

Maria-Alejandra Fernandez, psychologue clinicienne, docteure en Psychologie

Marie-Eline Guillet-Nicaisse, psychologue clinicienne, doctorante – A2P CLIPSYD, Université Paris Nanterre

Mina Hanifi, psychologue clinicienne, assistante-doctorante en psychologie et psychopathologie – LARPsyDIS, Université de Lausanne

Romain Gady, psychologue clinicien, doctorant en psychologie – EA 4050, Université de Poitiers

Houari Maïdi, professeur de psychologie clinique – EA 3188, Université de Bourgogne/Franche-Comté

André Mariage, professeur de psychologie clinique – EA 3188, Université de Bourgogne/Franche Comté

Jean-Baptiste Marchand, maître de conférences en psychologie – EA 7452, Université de Caen Normandie

Denis Mellier, professeur de psychologie clinique – EA 3188, Université de Bourgogne/Franche Comté

Mathilde Pointurier, doctorante en psychologie clinique – EA 3188, Université de Bourgogne/Franche Comté

Fabrice Vuillier, PU-PH en neurologie anatomie – EA 481, Université de Bourgogne/Franche Comté

Maeva Wuillaume, psychologue clinicienne

0

Your Cart